samedi 10 mai 2008

Une fin de semaine à Québec

Montréal Québec avec Allostop
Nous sommes partis passer la fin de semaine à Québec. Départ le samedi matin à 10h avec allostop. C'est un organisme qui met en contact des automobilistes et des passagers afin de partager les frais de transport. Il faut compter 12$ par passager pour le trajet Montréal Québec.
Avant de partir, nous prenons un déjeuner ultra copieux dans un café rue Ste Catherine en face du métro Papineau. Les crêpes au bleuet ou au chocolat sont délicieuses recouvertes de sirop d'érable avec café à volonté.

Devant l'hôtel de ville
Edifice Price



Arrivée à Québec
Le trajet pour Québec est assez court. Il faut compter 245km pour 2h30.
Une fois rendu, notre chauffeur nous offre un petit tour touristique rapide. La Grande Allée est la rue principale bordée de chaque côté par de nombreux cafés et restaurants et la plaine d'Abraham en arrière des bâtiments. Au bout de la rue se trouve la porte St Louis. Cette porte est l'une des 4 donnant d'accès à la ville fortifiée. A gauche de cette porte, à l'extérieur de la vieille ville, se trouve le parlement du Québec face à l'enceinte. En longeant les fortifications, nous arrivons à la porte St Jean et pénétrons dans le centre-ville jusqu'au pied de l'hôtel de ville sur la place d'armes.

A présent, nous ne pensons qu'à une chose : poser nos sacs et se restaurer sur l'une des terrasses de Québec.

Québec depuis Lévis

Lévis : berceau des caisses populaires Desjardins
En face de Québec, sur l'autre rive du St Laurent, se trouve Lévis. C'est une petite ville avec de belles maisons où Desjardins a créé sa première caisse populaire. Les caisses populaires Desjardins sont aujourd'hui le plus vaste réseau de coopératives d'épargne et de crédit. Pour traverser le St Laurent, une traverse permet de faire le trajet pour 2,70$. En hiver, un pont de glace était constitué chaque hiver pour permettre la traversée à pied ou en véhicule des marchandises et des gens.
Nous allons dormir chez un ami à Lévis pour ce soir.

Promenade du dimanche dans les rues de Québec
Ambiance bord de mer sous les pins et le soleil
vue sur le chateau de Frontenac



La basse-ville
Après avoir déposé nos affaires, nous nous retrouvons de nouveau dans le vieux Québec : la basse-ville. Québec se trouve située sur un promontoire (d'aigle) au bord du St Laurent. A l'origine, les premiers habitants s'installèrent en bas de la falaise. Puis colonisèrent le plateau : la haute-ville. La haute et la basse ville constituent le vieux Québec, la ville fortifiée.
Le petit Champlain est la rue la plus animée de la partie basse de la ville. De nombreux restaurants, des artistes et artisans vendent leurs produits aux touristes qui pullulent dans cette petite rue pavée dominée par le funiculaire qui permet de rejoindre la haute ville intra-muros. En dessous de cette rue, la place royale est déserte. Seule l'église Notre-Dame-des-Victoires se tient au centre de la place. Celle-ci a été construite sur les fondations de la première habitation construite par Champlain. Près de la place se trouve le centre de création des arts et de la scène de la compagnie Ex Machina.

Rue des artistes
De l'autre côté de la côte de la montagne se trouve la rue St Pierre. Cette rue est désertée par les touristes, mais elle regorge de galerie d'ar. Je suis à chaque fois enthousiasmée par la qualité et l'abondance d'artistes peintres et sculpteurs au Québec. Cette fois encore, des artistes m'enchantent et me surprennent :
  • Nicole Taillon : elle a réalisé entre autre la sculpture "Bienvenue" qui représente un fou accueillant son souverain rue des jardins. Ses sculptures sont aériennes, à la limite du déséquilibre
  • Donald Liardi sculpteur inspiré de Nicole Taillon,
  • François Samson entre peinture et sculpture, la toile est creusée par des câbles en point de croix en arrière du tableau !
  • Bernard Louedin originaire de Rennes, il expose en Côtes d'Armor... d'où une impression de déjà vu, en Europe, au Japon...
  • Martin Beaupré un style épuré inspiré de la culture japonaise
  • Lucille Marcotte
  • Pascale Pratte des couleurs chaudes, des reliefs et des portraits sensuels


ChromeProfil
Musique à la gloire de Champlain



La Haute-ville
On emprunte l'escalier casse-cou pour retourner dans la haute-ville. Sur la terrasse Dufferin se dresse la statue de Champlain. En réalité, le visage de Champlain tel qu'il est représenté n'est pas son véritable visage. Lorsqu'il fallut pour la première fois réaliser un portrait de lui, l'artiste utilisa les traits d'un autre. Et c'est ce profil que chacun reconnaît comme étant celui de Champlain. Ceci dit, la statue se dresse au bord de la falaise, dos au fleuve et domine les touristes qui se pressent autour. A l'ouest de la statue, le château de Frontenac en roche rouge et toit vert de gris. Derrière nous, au nord, la place d'armes.
Pour le diner, nous optons pour un pub irlandais qui propose des hambourgeois (bof) et des bières. Le bâtiment est l'ancienne demeure des Livernois. Cette famille de photographes a laissé de nombreux documents photographiques datant de 1889 à 1977. Le pub est constituée de plusieurs salles très différentes : salon avec cheminée, salle à manger d'époque, salle de bar et comptoir, cour intérieure protégée par un toit transparent, terrasse en bois sur la rue St Jean.

Fenêtre 1
Apothicaire



Après avoir diné, nous faisons le tour de la vieille ville en passant près du bureau de poste, puis l'hôtel-Dieu et ses fresques murales jusqu'à retrouver la rue St Jean. Cette rue est très animée.

Porte St Louis

L'enceinte
En remontant la rue St Jean, on croise le mur qui entoure la vieille ville. Les fortifications sont fréquentées par des familles et des touristes. De la porte St Jean à la porte St Louis, la promenade est agréable et se termine au début des plaines d'Abraham où eurent lieu la bataille décisive entre les anglais et les français et met fin à trois ans de guerre. A gauche, les fortifications en étoile du cap diamant, à droite les plaines.

Retour par la rue St Louis
Dans cette rue, de nombreuses galeries d'art et quelques restaurants se succèdent. A mi hauteur, le consulat de France, suivi de la galerie d'art inuit. Des ours, des scènes de chasse, des lunettes de glace, des phoques, des dieux inuit, des caribous se déclinent dans toutes les matières : roches, os, dents à des prix exorbitants ! Au bout de la rue, nous retrouvons le monastère des ursulines et le château de Frontenac.

Capitole
Observatoire de Québec



Les Faubourgs de Québec
Il est temps de sortir un peu de la vieille ville et découvrir le carré d'Youville et la rue St Jean. Le carré d'Youville est constitué d'une place encadrée par le palais Montcalm, une prestigieuse salle de spectacles, le capitole, un théâtre de style Beaux Arts et l'observatoire, la meilleure vue de Québec. Sur cette place, le festival international d'été dresse la scène principale de juillet à août.

Rue St Jean BaptistePalier rue St Jean
Coucher de soleil



Nous terminons notre escapade par un sushi rue St Jean. Au Tokyo Sushi, Les sushis sont excellents et le menu copieux. Après avoir soupé, une balade digestive s'impose. Avec courage, nous avons rejoint la Grande Allée puis la porte St Louis pour quelques photos de nuit, mais le froid nous décide à rentrer

Pour en savoir plus
Allostop
Pour s'inscrire, il suffit de passer dans l'un des bureaux avec des pièces d'identité officielles. 6$ pour un passager qui désire être membre pour un an, 7$ pour un automobiliste pour la même période.
Ensuite chaque trajet nécessite une participation de la part du passager qui sera directement donnée au conducteur.
Enregistrer un commentaire