mardi 30 décembre 2008

Hot Chicken

Une nouvelle recette québécoise : le Hot Chicken ou sandwich au poulet.




Ingrédients
300g de poitrine de poulet
300g de petits pois
sauce spéciale hot chicken (vous ne voulez pas savoir ce qu'il y a dedans !)
4 tranches de pain maison

Recette à la façon d'Oli
Faire cuire le poulet coupés en petits morceaux dans une poêle, ajouter la sauce pour la réchauffer un peu.
Verser le tout sur une tranche de pain, recouvrir d'une deuxième tranche de pain ajouter le reste de la sauce puis les petits pois.

C'est prêt !

mercredi 17 décembre 2008

Prends ça court

Soirée courts métrage à Montréal de 20h à... indéterminé !
MONUMENT-NATIONAL
1182, boul. Saint-Laurent
Montréal, Québec H2X 2S5

La projection a finalement commencé à 20h30. Le public était invité à prendre place sur le "stage" (scène) pour profiter de l'écran et des amplis : plein dans les yeux et les oreilles ! Sans oublier un petit défaut d'affichage qui écrasait en panoramique des films au format somme toute standard... Si cela donnait plus de volume à Dennis, culturiste de profession, le résultat était moins brillant sur les maisons, les visages en gros plan et les actrices.

La plupart des films étaient présentés pour la première fois en public... et les réalisateurs accompagnés de leurs productrices se sont fait une joie de remercier sans filet tous les participants et autres généreux donateurs.

Pour plus d'infos, ne surtout pas aller voir le site de l'association Prends ça court ... malheureusement le site est en construction et difficile de navigation.

Malgré tous ces détails, la programmation de cette soirée fût des plus agréable et l'ambiance chaleureuse... petite sélection :
DENNIS de Mads Matthiesen
Oiselets
NEXT FLOOR de Denis Villeneuve
VARMINTS de Marc Craste
ÇA PIS TOUT L'RESTE de Patrick Boivin
LES RÉFUGIÉS d' Émile Proulx-Cloutier, LES ANGES DÉCHETS de Pierre M. trudeau
MONSIEUR COK de Franck Dion
LES ANGES DÉCHETS de Pierre M. Trudeau
EL EMPLEO de Santiago Grasso

Un conseil, visitez plutôt le blog pour connaître les dernières nouvelles du court métrage à Montréal. D'ailleurs leur dernier message concerne le festival du court métrage de Clermont Ferrand (Auvergne - France) qui aura lieu en janvier 2009... Pour ceux qui ne connaissent pas, en plus d'être ma ville natale, c'est une charmante petite ville perdue entre les volcans endormis d'Auvergne, maintenue hors de l'eau par Michelin (pour combien de temps encore) et le tourisme vert (surtout des randonneurs du dimanche). Et chaque année, les rues pavées et étroites sont envahies par le flot des amateurs de court métrage du monde...

samedi 13 décembre 2008

Herbe glacée

Herbe glacée

Couché dans la neige, on profite au mieux des sculptures créées par les pluies verglaçantes...

mercredi 10 décembre 2008

Décorations de Noël

A Montréal, c'est l'époque des décorations de Noël... des lumières naissent dans tous les jardins, sur tous les balcons et dans les maisons... c'est une véritable compétition à celui qui aura la plus illuminée, la plus originale... et la plus surchargée des décorations !

2009 en avance

Une parmi tant d'autre, celle-ci a capté mon objectif par le mouvement incessant des rennes dans le jardin ! La bannière 2009 vaut le détour.

mardi 9 décembre 2008

Tempête de neige

Les températures ont chuté. Le vent a ajouté sa contribution. La neige a recouvert les rues de Montréal. Tout est endormi sous la neige, le froid et la grisaille... même les voitures ont ralenti leur allure sur l'autoroute Crémazie au nord de Montréal.

Crémazie en hiver

Vue depuis le bureau au chaud ce n'est pas si pire !

lundi 8 décembre 2008

Du givre et du soleil

Ce matin, le givre a recouvert les vitres de la cuisine pour dessiner des terres inconnues et gelées qui brillent sous le soleil de ce matin de décembre.

cicatrice
paillettes de glace

dimanche 7 décembre 2008

Déménagement... le dernier

Et voilà, un nouveau déménagement de fait. Le nouvel appart est immense : un 3 1/2 de type loft avec une grande terrasse orientée Est.
La première pièce est divisée en trois avec un salon, un bureau et une chambre éclairée par 3 grandes fenêtres. Un couloir permet d'accéder à la cuisine et à la salle de bains. Une porte fenêtre s'ouvre sur la terrasse.

mercredi 3 décembre 2008

Fondue savoyarde

pour 2 personnes
150g Comté
150g Emmental
150g Jarlsberg du fjord (pour remplacer le Beaufort)
30cl de Gewurtztraminer (vin blanc d'Alsace)
1 gousse d'ail
champignons
choux fleur
tomates cerise
poivron rouge jaune orange

Râper le fromage.
Frotter l'ail dans le fond du caquelon.
Faire chauffer le vin blanc.
Ajouter le fromage dans le vin. Ne pas tout mettre d'un coup. Laisser fondre avant d'en rajouter jusqu'à ce que tout le fromage soit dans le caquelon.
Remuer jusqu'à obtention d'un mélange homogène.
Mettre le caquelon sur son support avec une flamme vive pour conserver le mélange à température.

dimanche 30 novembre 2008

Album photo imprimé

Une superbe découverte : la création de livre photo imprimé avec Photoservice.
Photoservice propose à des prix compétitifs la possibilité de faire son propre album photo. La nouveauté : un logiciel performant pour positionner les photos, les recadrer et ajouter du texte.
Une fois l'album terminé, il suffit de cliquer sur le bouton pour télécharger le résultat, choisir l'adresse de livraison et payer la commande (entre 20€ et 40€ pour un album relié sur du papier 170g/m2 ou 300g/m2, livraison comprise).

Il faut compter 4 à 5 jours entre la commande et la livraison.

Une belle idée pour un cadeau personnalisé.

Photoservice en ligne

vendredi 28 novembre 2008

Movember

En novembre c'est le mois du Movember : les hommes se laissent pousser la moustache et seulement la moustache pendant un mois pour récolter des fonds pour le cancer de la prostate.

Oli a décidé de suivre le mouvent avec un groupe de son entreprise et ce soir, ils fêtent la fin du mouvement. Ouf plus que deux jours avant de passer au rasoir... il aura réussi à récolter 750$, mais on ne peut pas dire que la moustache soit une réussite !

Voici le site, si vous souhaitez participer l'année prochaine :
Movember en ligne
Le portrait d'Oli sur Movember

mercredi 29 octobre 2008

Il a neigé sur Montréal

Il a commencé par pleuvoir... puis la neige s'est mis à tomber et s'est entassée par endroit sur les capots des voitures, ua pied des arbres, dans les jardins.

Aujourd'hui il a neigé toute la journée. Mais ça ne tient pas encore très bien. Par ci, par là, la neige a juste gelé cette nuit.

Bientôt le ski !

mardi 28 octobre 2008

Dans la bouche

Depuis le temps... ce resto me tentait depuis mai. Une première fois,nous avons voulu l'essayer, mais ils ne servent pas de repas en fin de semaine.

Cette fois fût la bonne.


La carte présente de nombreux tapas et salades qui sortent un peu de l'ordinaire pour des prix tout à fait corrects : 13 à 22 $ hors taxes pour une salade.

Ils proposent aussi une table d'hôte exceptionnel avec des poissons, des crevettes et deux plats tapas à partager à deux.

Pour ce qui est des bières en fût, le choix est plutôt restreint et mieux vaut prendre une bonne bouteille de vin. Elles sont tout à fait accessibles pour la qualité proposée.

Enfin, ce qui m'avait attiré au premier coup d'œil : le cadre est exceptionnel. Intimiste avec de nombreux tableaux sensuels, un éclairage discret et une musique de fond douce.

A conseiller, à tester et à retenir : une très belle adresse sur l'avenue du Mont Royal.

Pour le plaisir des yeux, le site est aussi une belle réalisation interactive, drôle et originale.

Dans la bouche
2000, Mont Royal Est
Montréal
514 526 1404

dimanche 26 octobre 2008

Lanternes chinoises

Au jardin botanique, c'est la saison des lanternes dans la section du parc consacrée à la Chine. Les lanternes vertes, jaunes, oranges, bleues brillent le long du sentier entre les branches d'épinettes et d'érables et mènent les visiteurs de l'entrée du parc jusqu'au cœur du spectacle.

Autour de l'étang, une boutique, un temple, des kiosques d'inspiration chinoise (bouddhique ?) sont illuminés de gros lampions rouges et assaillis par les touristes. Sur l'étang, de nombreux acrobates, danseuses et musiciens brillent et se reflètent dans l'eau accompagnés de chiens jaunes et de dragons bleus qui dansent au milieu des flammes.

Un peu plus loin, on accède par une porte ronde en pierre à un jardin de bonsaïs où jouent les lumières bleutées et les flash des visiteurs.

Pour l'occasion, le parc est ouvert plus tard le soir ainsi que la boutique de souvenirs (dragons, théières, vaisselles, bouddha, bambous) et ce jusqu'au 31 octobre.

A noter aussi : une exposition sur le soja, de la culture à la production de ses nombreux dérivés et une exposition d'instruments de musique de Chine.

Si le cœur vous en dit, le jardin japonais côtoie le jardin chinois à quelques pas sous les arbres. On retrouve le jardin Zen japonais, les cascades tranquilles d'eau et le jardin des bonsaïs (fermé en cette saison malheureusement). Au centre de ce jardin, une exposition consacrée à la production de la laque et au processus de création de différents meubles, objets laqués.

mardi 30 septembre 2008

La Vie

La Vie c'est le nouveau spectacle de la troupe Les 7 doigts de la main. Entre cirque et théâtre, les acteurs évoluent sur la scène, entre les allées et dans les airs emmenant le spectateur dans leurs jeux, le mêlant à leurs réflexions : entre la vie et la mort il reste le moment présent.

Le jeu se déroule dans une sorte de purgatoire où tous les spectateurs sont en attente de leur jugement. Bon ou mauvais, tout dépend du point de vue : funambule équilibriste, folle à lier contorsionniste, malheureuse amoureuse gymnaste, stricte secrétaire danseuse, joyeux drille jongleur et funambule, belle funambule triste, musicien tout terrain et pour diriger la fine équipe un beau parleur dans le rôle de Monsieur Loyal.

mardi 24 juin 2008

Une sacrée découverte : la médiathèque en ligne à partager

En surfant ici et là pour trouver des références sur Drupal, le CMS (Content Management System ou système de gestion de contenu) PHP open source à la une du moment, j'ai découvert cette médiathèque en ligne : Bilib, votre banque culturelle en ligne. C'est exactement ce qu'il me fallait pour conserver des notes sur les livres, films, musiques et artistes. Et ils ont aussi une catégorie restaurant !
Le site existe en version anglaise et française.

C'est une belle démonstration de l'utilisation de Drupal pour un réseau social.

Pour en savoir plus :
Drupal France
Communauté Drupal
Bilib

lundi 23 juin 2008

Bonne fête de la St Jean à Terrebone

La St Jean Baptiste est synonyme de fête "nationale" du Québec. Et ce soir, nous sommes allés à Terrebone pour profiter des animations. Demain ce sera la fête à Montréal, aujourd'hui, c'est la fête dans les quartiers et les villes en banlieue de Montréal.

La St Jean Baptiste était à l'origine, il y a plus de 2000 ans, la célébration païenne du solstice d'été en France. On allumait à cette occasion de grands feux de joie. Cette tradition s'est perpétuée malgré l'arrivée de la religion chrétienne et s'est exportée au Québec. Mais pour ce qui est du rapprochement entre la St Jean et la fête du Québec, c'est une autre histoire. St Joseph avait été désigné comme St patron du Québec, mais e mois de mars se prêtant moins aux réjouissances, la St Jean fût choisi comme date définitive pour cette fête nationale.

Le concert : Kaïn, un groupe Québécois rock francophone.

Entre deux chansons, un discours assez pathétique du maire de Terrebone... disons qu'il n'a pas su contenir sa joie de recevoir autant de personnalités dans sa commune ! Suivi d'une diffusion en direct d'une partie de la soirée à Québec dans les plaines d'Abraham et d'un magnifique feu d'artifice.

Et au milieu de la foule des chapeaux bleu et blanc, des fleurs de lys bleues, des ballons et des drapeaux... le Québec est à l'honneur pour cette 400 ème. 400 ans d'histoire pour le Québec. 400 ans de défense de la langue française en Amérique du Nord. Tout le monde chantait, riait, même les enfants qui ont eu la permission de veiller !

Bonne St Jean à tous !

samedi 14 juin 2008

Recette de la poutine

Facile à faire et consistant, surtout en fin de soirée, la poutine est le plat traditionnel du Québec... ça ne veut pas dire que tous les québécois en mangent au petit déjeuner, mais au Mc Do la poutine remplace la portion de frite !

Une petite photo pour le plaisir des yeux avant la dégustation.



Ingrédients
3 pommes de tere par personne
huile de cuisson pour les frites
200g de fromage en grain
une "can" (boite de conserve) de sauce poutine
un poivron vert
un oignon rouge
quelques olives Kalamata (grosses olives noires violacées)
un gros piment

Recette
Laver les pommes de terre et les couper en grosses tranches (il est possible de garder la peau, c'est selon les gouts de chacun). Rincer les pommes de terre tranchées et les essuyer avant de les jeter dans l'huile bouillante.
Pour vérifier si l'huile est assez chaude mouler le bout des doigts et jeter une goutte dans l'huile... attention ça éclabousse !

Faire cuire les frites par "batch" (poignée) de 15-20 selon la taille des frites et de la casserole utilisée. Avant qu'elles soient dorées, les sortir de l'huile puis les mettre sur du papier absorbant.
Après avoir précuit toutes les frites, les replonger dans l'huile bouillante une seconde fois pour les faire dorer.

Pendant ce temps laver et couper le poivron et l'oignon en lamelles.

Disposer les frites dans les assiettes et les recouvrir de sauce et de fromage en grain. Le fromage en grain doit grincer entre les dents s'il est suffisamment frais. Ajouter le poivron, le piment, les olives et l'oignon et mettre au four quelques minutes pour faire fondre le fromage.

Bon appétit... et si la recette est trop longue, il reste quelques bonnes adresses à Montréal :
Le Patati Patata
4177, boulevard Saint-Laurent
Montréal, QC H2W 1Y7
Tel : 514-844-0216
A voir sur le site de Montréal Plus

Une autre adresse connue à Montréal :
La Banquise
994, Rachel Est, Montréal
Tél. : 514.525.2415

jeudi 12 juin 2008

Le grand saut

Premier saut en tandem de chute libre en parachute à l'école de parachutisme Voltige 2001.

Pour ceux qui n'ont jamais essayé, c'est absolument fou ! crasy devrais-je dire !

Pour ce premier saut, nous sommes allés à Joliette au centre de parachutisme Voltige 2001. C'est le centre de Guillaume Lemay-Thivierge, une figure plutôt connu du Québec. Pour rejoindre la piste, il faut compter 25 minutes depuis Montréal.
Voici le descriptif fait sur le site de Voltige 2001 :
"Après une formation d'à peine 20 minutes, vous voilà prêt à monter à plus de 13 500 pieds. Vous vivrez une expérience inimaginable; une chute libre d'une hauteur de 900 étages à plus de 200km/heure. À 5000 pieds l'instructeur actionne l'ouverture du parachute et en tant que passager vous pourrez apprécier le splendide panorama qui s'offre à vous. Si vous le désirez, vous apprendrez à piloter, avec l'aide de votre instructeur, vers un atterrissage tout en douceur."

La formation est très rapide mais suffisante. L'avion étant très petit, nous sommes divisés en deux groupes de 3. Je fais partie du deuxième groupe. Après avoir été habillé, harnaché, sanglé de la tête aux pieds, nous assistons à l'atterrissage du premier groupe ! L'adrénaline monte, c'est notre tour.

Comment ai je pu accepter de sauter en parachute ? Mes parents ne sont pas au courant... ils le sauront plus tard !

Pendant toute la montée en avion, mon instructeur Mario m'explique le déroulement du saut et quelques points de repères au sol. D'après un de mes collègues c'est un des meilleurs instructeurs du site et une très bonne école pour commencer... y aura-t-il une prochaine ?
Arrivée à 13 500 pieds d'altitude, les parachutistes expérimentés prennent leur envol : à deux en se tenant les mains, seul en commençant par un salto... puis mes deux compagnons avec leurs instructeurs. C'est mon tour, le temps est magnifique, le soleil commence à se teindre d'orange, les reliefs se découpent naturellement sous cette lumière rasante. A genoux devant la porte, je n'ai aucune décision à prendre. Nous sommes tellement liés avec mon instructeur que mon corps suit involontairement tous ses mouvements. Regarder en face de soi à la limite des nuages la courbe du monde et se jeter dans le vide.

La sensation est indescriptible. Il me faut plusieurs secondes avant de réaliser que Mario me frappe sur l'épaule : je ne suis pas en position, le ventre en avant seul centre de gravité, les bras et les jambes en arrière ! Tout va bien ? oui ! Je crie ! Est ce une nouvelle naissance ? De nouvelles sensations me happent au passage, nous tournons dans un sens puis dans l'autre pour profiter du paysage à 360 degrés avec le vent pour seul support. 55 secondes de bonheur.

Après l'ouverture du parachute et la mise en place des sangles du baudrier en position assise, Mario desserre les sangles et me montre le paysage en jouant sur les commandes du parachute. De nouvelles impressions, comme un manège fou, nous partons d'un côté puis de l'autre, à la limite de l'horizontale... à quelle limite exactement ? Mes perceptions de la position spatiale de mon corps sont faussées par l'adrénaline.

"Nous allons prendre un peu de vitesse pour atterrir..." déjà ? Je relève les jambes pour glisser sur le sol en position assise... "Debout !" Sans m'en rendre compte, je termine l'atterrissage debout, le sourire aux lèvres, la tête encore dans les nuages.

Pour fêter ce superbe saut, un souper de homards dans un restaurant de Montréal.

mercredi 11 juin 2008

Soirée guacamole et fajitas

Recette de fajitas végétarienne :
1 poivron vert
1 poivron rouge
1 poivron jaune
1 oignon rouge
500g de tofu
15 tortillas
piment d'espelette
chili
huile d'olive

Pour la sauce tomate :
2 tomates
1 gousse d'ail
chili
huile d'olive

Pour le Guacamole :
4 avocats
2 tomates
1/2 oignon jaune
2 citrons verts
chili

Préparation du Guacamole :
Écraser les avocats avec les tomates hachées au couteau, les oignons hachés au couteau. Ajouter le jus des citrons et 2 bonnes pincées de chili ou de piment d'espelette.

Préparation de la sauce tomate :
Hacher les tomates au couteau. Écraser l'ail. Mélanger le tout avec un filet d'huile d'olive, une pincée de sel et une de chili.

Préparation des fajitas :
Faire revenir dans une poêle les oignons coupées en lamelles dans de l'huile d'olive avec un peu de sel. Lorsque les oignons sont caramélisés, les retirer de la poêle. Faire revenir le tofu dans la poêle sans la nettoyer pour que le tofu s'imprègne des sucs dans la poêle. Retirer le tofu dès qu'il est coloré. Attention, le tofu a tendance à accrocher dans la poêle. Faire revenir les poivrons dans la même poêle.
Lorsque tous les ingrédients sont cuits, chacun prépare ses fajitas (2 à 3 par personne) avec le guacamole, la sauce tomate, la crème sure et les légumes poêlés.

Pour accompagner : mojitos ou corona

lundi 9 juin 2008

Qualité ou Validité : les recommandations W3C et les nouveaux outils

Lundi 9 juin, l'assemblée mensuelle de W3Québec a eu pour sujet les nouveaux outils et techniques de qualité au W3C présenté par Olivier Théreaux du W3C. La recherche de la qualité au détriment de da la validité stricte a servi de fil conducteur à la réunion au travers des nouveaux outils proposés par le W3C tels que le WCAG 2.0 (Web Content Accessibility Guideline).
La ligne directrice du W3C a toujours été le POUR :
  • Perceivable, l'accessibilté pour tous (mal-voyants, mal-entendants...),
  • Operable, l'accessibilité par le clavier,
  • Understable, l'utilisation d'un langage compréhensif pour tous,
  • Robust, la simplicité des outils de développement utilisés et l'inter-opérablité des technologies utilisées.
Le WCAG 1.0 publié en 2001 suivait cette ligne. C'est ainsi que le W3C a fourni de nombreux outils orientés vers la vérification stricte du code HTML :
Parfois, la correction de certaines erreurs détectées par les outils fournis par le W3C se faisait au détriment de certaines fonctionnalités : scripts, objets embed... associée à une perte de temps pour la vérification et la correction des plus petites erreurs. Naturellement, la question s'est posée de la nécessité de certaines corrections. Perd on en qualité de service en voulant créer des sites valides ?
L'idée de promouvoir la qualité plutot que la validité tout en conservant le principe de base du W3C (POUR) a donné naissance à de nombreuses discussions qui ont finalement abouties au WCAG 2.0 en 2008.
Le WCAG 2.0 avait pour but d'être flexible et testable tout en proposant des principes solides, des recommandations testables et des techniques précises. La qualité dépend de facteurs multiples difficilement généralisables. Il fallait donc définir ces facteurs :
  • la performance,
  • le design-ergonomie-utilisabilité,
  • l'accessibilité,
  • la validation de la navigation.
Mais comment peut on tester ces facteurs ? La Qualité est multiforme, il fallait donc des outils modulaire et non pas un seul outil. De plus, la qualité étant subjective, il fallait des outils semi-automatiques laissant l'arbitrage final à l'utilisateur. Un certain nombre d'outils ont été créés pour suivre cete évolution. Voici une liste des plus importants :
  • Le log validator : Cet outil génère une liste d'erreurs, en terme de validité HTML, classées selon le trafic réel sur les pages concernées.
  • MobileOK Checker : classement selon 50 critères de validité pour un site mobile
  • Unicorn : Tous les outils de validation en un !
En fin de présentation, la discussion s'est transformée en débat entre validité HTML stricte ou choix de qualité suffisante. Après 7 ans de discussion au sein du W3C, les utilisateurs (professionnels ou non) sont ils prêts pour accepter le choix de la qualité "au détriment" de la validité ? Comment définir les priorités lors des corrections ? Comment tester tous les facteurs qualité d'un site ? Comment améliorer les outils mis à disposition par le consortium ?
Bref, le débat n'est pas clos et tout le monde peut participer. Le W3C est un consortium ouvert à tous et à toutes les réflexions. Tant que les recommandations ne seront pas des standards, chacun pourra apporter des modifications ou des suggestions selon ses compétences.
Une dernière chose : La prochaine réunion aura lieu le 30 juin.

Pour en savoir plus :

mardi 3 juin 2008

Finale manquée de la coupe Stanley

Ca aurait pu être le dernier match de la saison. Pittsburgh contre Detroit. Detroit mené de 3 parties gagnées contre 1. En fin de partie, le score était de 3 à 3. Le match s'est donc prolongé... au delà de toute attente. Nous n'avons d'ailleurs pas eu le courage d'attendre la fin. Après 3 prolongations de 20 minutes, soit 1h20 avec les repos, c'est finalement Pittsburgh qui a remporté cette manche. La finale est donc reportée.

dimanche 11 mai 2008

Fin de semain à Québec (suite)

Le musée de la civilisation
Au bout de la rue St Pierre se trouve le musée de la civilisation. Nous passerons toute la journée de dimanche dans ce musée entre l'exposition permanente de l'histoire du Québec et celle sur les amérindiens. L'histoire est superbement expliquée avec de nombreux objets d'époque et des explications précises. La culture amérindienne est moins bien traitée ou trop rapidement à mon avis. Même si de nombreux objets de conception amérindiennes sont présentés, il manque l'histoire de ces peuples, leur identité est traitée simplement au travers de leur langue et de leur lieu d'habitation actuel sur deux panneaux.

En sortant du musée, une seule envie : marcher, ne plus piétiner ; sortir... direction les plaines d'Abraham, c'est exactement ce qu'il nous faut.
C'est un parc immense en bord de falaise qui longe le St Laurent. Un chemin à la découverte des plantes longe le parc sous les arbres. Le parc est immense. Après une heure de marche nous arrivons à la moitié, au niveau du Musée des Beaux Arts. En face du musée une grande place de gazon, quelques chaises, quelques personnes installées dans l'herbe ou en train de jouer.

Pour finir la journée, en attendant l'heure du retour avec allostop. Nous nous installons au Pub Java pour manger. Une bonne adresse ! La serveuse est sympa, ils ont pas mal de bières et des assiettes composées extra.

Musée de la civilisation
85 rue Dalhousie
Québec, QC G1K 7A6
(418) 643-2158

Musée des Beaux Arts
390 Avenue De Bernières
Québec, QC G1R 1A1
(418) 528-1439


Pub Java

1112 avenue Cartier
Québec, QC G1R 2S5
(418) 522-5282

samedi 10 mai 2008

Une fin de semaine à Québec

Montréal Québec avec Allostop
Nous sommes partis passer la fin de semaine à Québec. Départ le samedi matin à 10h avec allostop. C'est un organisme qui met en contact des automobilistes et des passagers afin de partager les frais de transport. Il faut compter 12$ par passager pour le trajet Montréal Québec.
Avant de partir, nous prenons un déjeuner ultra copieux dans un café rue Ste Catherine en face du métro Papineau. Les crêpes au bleuet ou au chocolat sont délicieuses recouvertes de sirop d'érable avec café à volonté.

Devant l'hôtel de ville
Edifice Price



Arrivée à Québec
Le trajet pour Québec est assez court. Il faut compter 245km pour 2h30.
Une fois rendu, notre chauffeur nous offre un petit tour touristique rapide. La Grande Allée est la rue principale bordée de chaque côté par de nombreux cafés et restaurants et la plaine d'Abraham en arrière des bâtiments. Au bout de la rue se trouve la porte St Louis. Cette porte est l'une des 4 donnant d'accès à la ville fortifiée. A gauche de cette porte, à l'extérieur de la vieille ville, se trouve le parlement du Québec face à l'enceinte. En longeant les fortifications, nous arrivons à la porte St Jean et pénétrons dans le centre-ville jusqu'au pied de l'hôtel de ville sur la place d'armes.

A présent, nous ne pensons qu'à une chose : poser nos sacs et se restaurer sur l'une des terrasses de Québec.

Québec depuis Lévis

Lévis : berceau des caisses populaires Desjardins
En face de Québec, sur l'autre rive du St Laurent, se trouve Lévis. C'est une petite ville avec de belles maisons où Desjardins a créé sa première caisse populaire. Les caisses populaires Desjardins sont aujourd'hui le plus vaste réseau de coopératives d'épargne et de crédit. Pour traverser le St Laurent, une traverse permet de faire le trajet pour 2,70$. En hiver, un pont de glace était constitué chaque hiver pour permettre la traversée à pied ou en véhicule des marchandises et des gens.
Nous allons dormir chez un ami à Lévis pour ce soir.

Promenade du dimanche dans les rues de Québec
Ambiance bord de mer sous les pins et le soleil
vue sur le chateau de Frontenac



La basse-ville
Après avoir déposé nos affaires, nous nous retrouvons de nouveau dans le vieux Québec : la basse-ville. Québec se trouve située sur un promontoire (d'aigle) au bord du St Laurent. A l'origine, les premiers habitants s'installèrent en bas de la falaise. Puis colonisèrent le plateau : la haute-ville. La haute et la basse ville constituent le vieux Québec, la ville fortifiée.
Le petit Champlain est la rue la plus animée de la partie basse de la ville. De nombreux restaurants, des artistes et artisans vendent leurs produits aux touristes qui pullulent dans cette petite rue pavée dominée par le funiculaire qui permet de rejoindre la haute ville intra-muros. En dessous de cette rue, la place royale est déserte. Seule l'église Notre-Dame-des-Victoires se tient au centre de la place. Celle-ci a été construite sur les fondations de la première habitation construite par Champlain. Près de la place se trouve le centre de création des arts et de la scène de la compagnie Ex Machina.

Rue des artistes
De l'autre côté de la côte de la montagne se trouve la rue St Pierre. Cette rue est désertée par les touristes, mais elle regorge de galerie d'ar. Je suis à chaque fois enthousiasmée par la qualité et l'abondance d'artistes peintres et sculpteurs au Québec. Cette fois encore, des artistes m'enchantent et me surprennent :
  • Nicole Taillon : elle a réalisé entre autre la sculpture "Bienvenue" qui représente un fou accueillant son souverain rue des jardins. Ses sculptures sont aériennes, à la limite du déséquilibre
  • Donald Liardi sculpteur inspiré de Nicole Taillon,
  • François Samson entre peinture et sculpture, la toile est creusée par des câbles en point de croix en arrière du tableau !
  • Bernard Louedin originaire de Rennes, il expose en Côtes d'Armor... d'où une impression de déjà vu, en Europe, au Japon...
  • Martin Beaupré un style épuré inspiré de la culture japonaise
  • Lucille Marcotte
  • Pascale Pratte des couleurs chaudes, des reliefs et des portraits sensuels


ChromeProfil
Musique à la gloire de Champlain



La Haute-ville
On emprunte l'escalier casse-cou pour retourner dans la haute-ville. Sur la terrasse Dufferin se dresse la statue de Champlain. En réalité, le visage de Champlain tel qu'il est représenté n'est pas son véritable visage. Lorsqu'il fallut pour la première fois réaliser un portrait de lui, l'artiste utilisa les traits d'un autre. Et c'est ce profil que chacun reconnaît comme étant celui de Champlain. Ceci dit, la statue se dresse au bord de la falaise, dos au fleuve et domine les touristes qui se pressent autour. A l'ouest de la statue, le château de Frontenac en roche rouge et toit vert de gris. Derrière nous, au nord, la place d'armes.
Pour le diner, nous optons pour un pub irlandais qui propose des hambourgeois (bof) et des bières. Le bâtiment est l'ancienne demeure des Livernois. Cette famille de photographes a laissé de nombreux documents photographiques datant de 1889 à 1977. Le pub est constituée de plusieurs salles très différentes : salon avec cheminée, salle à manger d'époque, salle de bar et comptoir, cour intérieure protégée par un toit transparent, terrasse en bois sur la rue St Jean.

Fenêtre 1
Apothicaire



Après avoir diné, nous faisons le tour de la vieille ville en passant près du bureau de poste, puis l'hôtel-Dieu et ses fresques murales jusqu'à retrouver la rue St Jean. Cette rue est très animée.

Porte St Louis

L'enceinte
En remontant la rue St Jean, on croise le mur qui entoure la vieille ville. Les fortifications sont fréquentées par des familles et des touristes. De la porte St Jean à la porte St Louis, la promenade est agréable et se termine au début des plaines d'Abraham où eurent lieu la bataille décisive entre les anglais et les français et met fin à trois ans de guerre. A gauche, les fortifications en étoile du cap diamant, à droite les plaines.

Retour par la rue St Louis
Dans cette rue, de nombreuses galeries d'art et quelques restaurants se succèdent. A mi hauteur, le consulat de France, suivi de la galerie d'art inuit. Des ours, des scènes de chasse, des lunettes de glace, des phoques, des dieux inuit, des caribous se déclinent dans toutes les matières : roches, os, dents à des prix exorbitants ! Au bout de la rue, nous retrouvons le monastère des ursulines et le château de Frontenac.

Capitole
Observatoire de Québec



Les Faubourgs de Québec
Il est temps de sortir un peu de la vieille ville et découvrir le carré d'Youville et la rue St Jean. Le carré d'Youville est constitué d'une place encadrée par le palais Montcalm, une prestigieuse salle de spectacles, le capitole, un théâtre de style Beaux Arts et l'observatoire, la meilleure vue de Québec. Sur cette place, le festival international d'été dresse la scène principale de juillet à août.

Rue St Jean BaptistePalier rue St Jean
Coucher de soleil



Nous terminons notre escapade par un sushi rue St Jean. Au Tokyo Sushi, Les sushis sont excellents et le menu copieux. Après avoir soupé, une balade digestive s'impose. Avec courage, nous avons rejoint la Grande Allée puis la porte St Louis pour quelques photos de nuit, mais le froid nous décide à rentrer

Pour en savoir plus
Allostop
Pour s'inscrire, il suffit de passer dans l'un des bureaux avec des pièces d'identité officielles. 6$ pour un passager qui désire être membre pour un an, 7$ pour un automobiliste pour la même période.
Ensuite chaque trajet nécessite une participation de la part du passager qui sera directement donnée au conducteur.

vendredi 9 mai 2008

Partie de Billard au Gainzbar

Le bout du tunnel

Le Gainzbar est vraiment un lieu agréable avec ses couleurs velours et ses lumières tamisées. Pour passer une soirée à discuter ou à jouer au billard, c'est la place idéale. Le Gainzbar propose uniquement des assiettes de charcuterie ou de fromage. Pour un souper plus consistant, le petit Medley a une carte de pizzas, salades... Pour rejoindre ce bar, il suffit de suivre la plazza St Hubert sous les arcades en verre. Le bar est situé sur l'autre trottoir plus au sud.

Après avoir joué au billard une partie de la soirée, nous sommes rentrés à pied en traversant le parc Laurier. Les rues sont calmes et désertes, mais on se sent en sécurité.

mercredi 7 mai 2008

Musée d'art contemporain de Montréal

Tous les mercredi, l'accès au musée d'arts contemporains de Montréal (MACM) est gratuit. C'est l'occasion de découvrir d'autres univers sans trop se mouiller. En effet, pour des néophytes tels que nous, certaines expressions artistiques contemporaines se révèlent obscures. La seule chose à faire ouvrir les yeux et se laisser porter par sa sensibilité pour apprécier des œuvres parfois drôles, souvent violentes mais qui nous laissent rarement indifférents.

Tseng Yu-Chin
Ce soir-là, nous commençons par une série de projections de Tseng Yu-Chin. Cet artiste taiwanais cherche la sensation, l'émotion pure.

Première projection : Quietly, I havec five minutes. Un enfant caché derrière un rideau profite d'un instant de calme dans cette cache improvisée pour savourer une friandise. La vidéo en noir et blanc ne montre que les pieds de l'enfant. Il planait une sorte de peur d'être découvert mêlée au plaisir du bonbon. Who's listenning est à la limite entre malaise et jeu drôle. Des enfants reçoivent à tour de rôle un yaourt sur le visage. On sent l'attente inquiète, la surprise suivie du malaise, avec des rires en fond. L'ambiance créée par les rires, le malaise des enfants qui passent à tour de rôle, le sourires crispés, la matière et la couleur du yaourt m'ont fait penser à la pédophilie. L'enfant hésite entre rire et grimace : est ce un jeu ? Est ce drôle ? Faut il rire ou pleurer ? Vient ensuite la gêne dû au yaourt qui coule dans les yeux, le nez, la bouche.

La vidéo suivante montre des enfants comme endormis.

La dernière est à mon sens particulièrement représentative. Voici les sous titres : "Vraiment - Si vraiment j'avais pu, si j'avais fermé les yeux au début - Comme en un jeu de confiance - Me laisser guider - Laisser l'air, la chaleur du corps, les sons - Ressentir - ...Quand je suis encore pur... - Vraiment - Si vraiment je le pouvais - Sans doute peut-être - Pourrais-je sauver quelque chose."

A l'étage
Une vidéo marquante : le suicide du clown Mac Donald dans un garage. confortablement assis dans une voiture avec le déguisement, les ballons et une dernière cigarette, le clown se laisse immerger par l'eau dans sa voiture. La caméra tourne autour du véhicule sans changement de plan. Un temps infini s'écoule avant que l'eau ne commence à s'écouler hors du véhicule par le toit ouvrant. L'eau se mélange de toutes les saletés contenues dans le véhicule. Regarder la vidéo jusqu'au bout est un défi, le cœur au bord des lèvres.
Ensuite, c'est tempête de neige dans un bureau déserté !

Le tourisme de l'horreur
Dans la pièce d'à côté des vidéos de voyages touristiques un peu hors normes : visite de camps de concentratio, de lieu de bombardement, de zone détruite par un typhon...

mardi 6 mai 2008

sushi et dépanneur

Avenue du Mont Royal se trouve un super dépanneur. C'est un dépanneur pour sushi. En plus de proposer de nombreux plateaux sushis (sur place, à emporter ou livraison), Tian Xia sushi express propose de nombreux produits japonais à la vente. On trouve entre autres des pois au wasabi, des feuilles de Nori (l'algue qui entoure les makis), du radis mariné, du gingembre mariné, du wasabi, de la sauce soya, des bières japonaises...

Les plats les plus courants sont le combo de nigiri sushis (10) à 14,99$, le combo de sashimi (10) à 15,99$, le combo de 15 morceaux à 15,99$, puis le combo de 23 morceaux pour 2 personnes à 29,99$. Dans le dernier, il y a des rainbow et des makis épicés. Les rainbow sont des sushis peu courant car compliqués avec un mélange de poisson formant un arc en ciel sur une boulette de riz. Les makis épicés sont fait avec du thon ou du saumon marinés dans une mayonnaise épicée. Un régal !

La livraison est gratuite tous les jours sauf le lundi entre 12h et 21h.

tian xia
SUSHI EXPRESS
1475 avenue du Mont Royal Est
Montréal
(514)523-5555

lundi 5 mai 2008

Les bons plan du net : Ma première place des arts

Sur le site atuvu.ca, il restait quelques places gratuites pour assister à la finale de "Ma première place des arts" des nouveaux auteurs compositeurs alors nous avons testé ! Plus de 2h de concert dans la Cinquième Salle de la place des arts. Un très bon moment. Même si ce ne sont pas encore des professionnels, certains ont du talent. Dans le cadre de cette compétition, les finalistes de ce soir ont été sélectionnés par le public puis par un jury spécialisé. Ils sont Auteurs compositeurs interprètes francophones ! Et les prix sont à la hauteur de leurs attentes : une participation à un prochain festival, des cours, des financements...

Les participants :

Gwen
C
hanteuse uniquement, elle possède une très belle voix mais surtout un beau physique... malheureusement pas de prix pour Gwen ce soir !
Peter Peter
C
hanteur et guitariste, il possède surtout une voix surprenante atteignant aussi bien les graves que les aigus. Des paroles souvent tristes et des mouvements saccadés de tout le corps comme possédé.
Félix-Antoine Vallières
C
hanteur, guitariste, une voix aussi chaleureuse que ses paroles. Il remporte une participation aux Déferlantes Francophones de Capbreton en France.
Alexandre Thériault
Chanteur et guitariste, il est surtout cynique, sombre avec un petit air de M... serait-ce la coupe de cheveux ou les images suggérées dans ses paroles ?

A voir aussi :
La SACEF
La place des arts
atuvu.ca

dimanche 4 mai 2008

un brunch aux homards accompagné du Voyage de Noz

Au Québec, on trouve facilement du homard dans les poissonneries... surtout il est moins cher qu'en France. Mais en manger lors d'un brunch, c'est le luxe !
Après avoir testé diverses techniques pour endormir le homard : lui caresser le nez, le tenir la tête en bas... nous les avons finalement plongé dans l'eau bouillante sans plus de cérémonies. Et pour finir, un peu de citron, de la mayonnaise et quelques toasts.

Dans l'évier - In the Sink Résultats : ex aequo

Technique - Trick Sel et citron - Lemon and salt Le grand plongeon - The last dive

Et pour accompagner ce délicieux brunch, Henri nous a mis le Voyage de Noz. C'est un groupe de Lyon (France) dont j'étais fan étant jeune et que j'apprécie toujours autant. Henri joue dans ce groupe en tant que bassiste. Ils ont fait un concert l'an passé et sortent un DVD du concert cette année ! Le DVD est disponible en France... mais pas encore au Québec !

samedi 3 mai 2008

El Zaziummm

La déco du El ZaziummmPour voir le match nous avions rendez-vous à 19h au El Zaziummm. C'est un petit bar restaurant mexicain hors norme tel que l'annonce la carte :

"Zaziummm : néologisme gastronomique, un mot inspiré du mot zazou décrivant les jeunes Français d'après-guerre qui avaient un goût pour l'excentricité et le jazz"

La décoration est un assemblage loufoque d'objets, le menu est un patchwork de petites histoires et les serveurs changent souvent ! On n'en finit pas de détailler les murs, le menu... et les plats délicieusement relevés.
Les cocktails sont à tester. Mais les desserts sont à éviter !

El Zaziummm
1276, avenue Laurier Est
Montréal, Quebec

Défaite des Canadiens : une dernière partie

C'était la dernière partie de hockey des Canadiens pour remporter la coupe cette année. Après 3 défaites et 1 victoire, c'était leur dernière chance de battre l'équipe de Philadelphie... bien entendu, il aurait fallu qu'ils gagnent aussi les 2 matchs suivants ! Mais malgré une avance de 2 points en première partie, les Canadiens ont perdu 6 à 4. Dans les rues, personne ne chantait... la plupart des montréalais ne sont pas sortis ce samedi... mais ce n'est que partie remise !

vendredi 2 mai 2008

Pendaison de crémaillère

Seb vient d'arriver à Montréal avec les 6 heures de décalage horaire et la fatigue du trajet.
Nous préparons le "repas" pour la crémaillère de ce soir avec l'aide de personnes rencontrées à Montréal. Vive internet pour ses nombreuses recettes de tsatsiki, guacamole, tapenade et pains tomate !
La soirée débute à 19h, mais la plupart des gens ont déjà mangé ! En effet, l'heure du souper est plus proche de 18h alors que nous dinons à 20h en France. Finalement c'est mieux ainsi : le pain a mis 1 heure pour commencer à cuire avant de se mettre à bruler !
Très bonne soirée pour fêter cette nouvelle colocation et... un mois s'est écoulé depuis mon arrivée !

Autre chose à savoir, au Québec, chacun amène sa boisson dans une soirée et ne boit que ce qu'il a apporté. Il est vrai que l'alcool est très cher et distribué uniquement par les magasins affichant SAQ (Société des Alcools du Québec). Le site précise d'ailleurs : "La SAQ est une société d’État qui a pour mandat de faire le commerce des boissons alcooliques et pour mission de bien servir la population de toutes les régions du Québec en offrant une grande variété de produits de qualité."

SAQ

jeudi 1 mai 2008

Kola Note : la finale des Syli d'or

Kola Note
La compétition des Syli d'or de la musique du monde s'est terminée le 1er mai 2008 avec 3 groupes sélectionnés par le public au cours des précédentes représentations au Ballatou :
Abdoulaye Koné & Bolokan (Côte d'Ivoire), Estaçao Da Luz (Brésil) et Groupe Alpha Thiam (Guinée)

Le concert est gratuit mais le Kola Note est suffisamment grand pour accueillir tout le monde.

Dans l'ensemble, les groupes sont très calmes hormis une démonstration de Djembé par Abdoulaye Koné & Bolokan.

Kola Note
5240, avenue du Parc
Montréal, Québec

Emploi : 2ème entrevue

Cette fois, je postule pour un poste de développeur PHP... suite au questionnaire du directeur technique, il est clair que je ne corresponds pas au profil recherché, pas assez de compétences techniques ! Par contre, la discussion dévie et le poste d'architecte de l'information m'est proposé... premier jour de travail : lundi 5 mai ! C'est rapide !

mercredi 30 avril 2008

Kaizen sushi bar


Ce soir, je suis invitée au restaurant : le Kaizen... c'est le plus renommé pour les sushis à Montréal. Il est situé en plein centre ville rue Ste Catherine (la rue commerçante de Montréal) au 2ème étage d'un immeuble résidentiel de premier abord. Au 3ème du même immeuble, une salle de danse !

En comparaison de l'extérieur, le restaurant est spacieux, classe dans les tons noirs bleu et bordeaux violet, les serveurs souriants et discrets. Le restaurant propose des concerts de jazz deux fois par semaine, mais ce soir c'est plutôt calme. Il est si tard pour manger suivant les habitudes québécoises !

Le sushi bar Kaizen propose des menus et des sashimis, nigiri sushis, makis à la carte. Le service est rapide et les plats sont délicieux : le riz vinaigré sucré est à point, les algues se tiennent sans être caoutchouteuses, le poisson est frais et de qualité.

Kaizen Sushi Bar
4075 Ste. Catherine West
Montréal, Québec, Canada
Tél : 514.707.8744


Attention, le prix est tout de même très élevé :)

mardi 29 avril 2008

Première entrevue et CV

Longue journée en perspective : 2 entretiens (entrevues) pour aujourd'hui. La première avec une responsable de l'ANAEM qui m'aide à remettre mon CV en forme, la seconde en début d'après midi avec une entreprise de création de site internet.

Pour le CV, tout a été revu et corrigé. Le profil est mis en avant suivi des compétences générales, techniques et linguistiques. Puis les expériences sont traitées rapidement : nom du poste traduit en québécois, lieu, réalisations effectives et dates. Pour finir, la formation et les activités extra-professionnelles.
Pendant l'entrevue, l'enthousiasme de la conseillère m'aide à prendre confiance en mon profil et à me motiver pour refaire ce CV... car il faut bien l'avouer, ce n'est pas vraiment une partie de plaisir. Tous les conseils sont bons à prendre et ceux-à sont particulièrement efficaces : lecture linéaire du CV, refonte de chaque paragraphe, revue des termes employés...

Entre les deux rendez-vous, je collecte quelques images pour constituer un book rapide sur clé USB. Ce book sera vraiment la clé qui me permettra d'expliquer les tâches réellement effectuées et donc de faire le lien avec le nom donné au Québec pour chaque poste occupé.

Lors de l'entrevue, mon interlocutrice se montre prévenante et positive. C'est ma première entrevue à Montréal. Quelle surprise ! Le but de l'entrevue n'est pas de déstabiliser le candidat mais de l'encourager à prendre confiance pour mettre en avant le meilleur de soi ! Un bref topo de l'entreprise, de ce qu'ils recherchent en terme de profil, du travail à effectuer... pour le poste de concepteur Web (graphiste) ! Puis c'est à moi de présenter mes attentes, mes expériences, mes compétences... finalement, les exemples enregistrés sur clé USB de mes expériences précédentes donneront une nouvelle direction à l'entrevue : ils recherchent aussi un architecte de l'information (concepteur structurel de site) qui correspondrait plus à mon profil que graphiste !

1h30 d'entrevue. Plus qu'une entrevue, c'est une découverte, un échange positif pour moi. Découverte de la structure de l'entreprise, tout le processus de création de site est optimisé depuis la réflexion commerciale, la récolte des informations, la validation des plans structurels puis du design, le développement de la structure et l'intégration finale. Je suis conquise par la méthode de travail plus structurée et efficace, mais aussi par les outils utilisés tels que Axure.

lundi 28 avril 2008

Le Barbare

Le barbare est un resto sur St Denis, métro Mont Royal qui propose un large choix de burgers et sandwichs, mais aussi de nombreuses bières de micro brasserie. Actuellement, un artiste peintre expose ses œuvres dans ce lieu chaleureux. Les toiles sont magnifiques et vendues à des tarifs corrects : 300$ à 600$ environs.

Le Barbare
Resto - Café - Déjeuner
Cuisine et ambiance typique
du village de St-Glin-Glin-Des-Meus-Meus
4670, rue Saint-Denis
Montréal, Québec
(514) 288-8377

Ben X

Je me suis un peu fait tirer pour aller au cinéma... mais ça valait la peine.

Un film à voir absolument... C'est une histoire tirée de faits réels, qui aborde le problème de l'autisme confrontée à l'incompréhension dans une classe de lycéens. La violence subie, l'incompréhension des deux côtés, le renfermement du jeune autiste dans le monde réel qui se traduisent par une fuite dans le monde virtuel des MMORPG et l'envie de suicide.

La solution trouvée pour sortir de ce labyrinthe est simplement lumineuse !

Le film passe en ce moment dans une salle de Montréal reconnu pour ses films européens et d'arts et essais : ex Centris. Situé sur le Boulevard St Laurent, métro Sherbrooke, cet immense bâtiment est un cinéma avant gardiste dédié au support des scénaristes et réalisateurs.

dimanche 27 avril 2008

La parc Lafontaine

Dernière après midi de beau temps avant une semaine de pluie... c'est ce qu'annonce meteomedia.com. Autant en profiter pour faire un tour dans le parc La Fontaine et bouquiner dans les allées comme de nombreux montréalais.





Un lac tout en longueur, traversé par un pont, partage le parc en deux. En ce moment, il est à sec avec des restes de neige sale dans le fond. Il fait chaud et la plupart des gens sont dans l'herbe ou sur les chemins à la recherche de soleil après ce long hiver. Quelques joueurs de guitare, des groupes bruyants, de nombreux promeneurs, une dizaine de coureurs. Au milieu de ce monde, des écureuils gris gambadent joyeusement, dans l'herbe, sur les branches, dans les poubelles à la recherche de graines ou de restes de pique nique. Personne ne semble les remarquer.

Lumières du soir

Lumières du soir
Lumières du soir

Lumières du soir



A partir de 17h, la lumière est orangée et me permet de jouer avec la lumière entre les branches des arbres. Ils sont immenses avec d'épaisses écorces craquelées.

jeudi 24 avril 2008

Le Mont St Hilaire

lac hertel
Le lac hertel

Le Mont St Hilaire est à 1h de route de Montréal : 20km de chemins aménagés, 2 points de vue dont le pain de sucre, un lac et une forêt abritant de nombreuses espèces d'oiseaux et petits mammifères.




Avant d'atteindre la réserve, nous traversons de nombreux vergers : pommes et poires Ils vendent sur place des gelées, compotes, jus... Les arbres ressemblent à des bonsaïs, figés dans leur mouvement par les tailles successives.


mardi 22 avril 2008

Le Parc Jean Drapeau

Au sud de l'île de Montréal (oui, c'est une île sur le St Laurent) l'île de Ste Hélène et l'île de Notre Dame forment le parc Jean Drapeau. Ce parc a été aménagé lors de l'exposition universelle de 1967 (expo 67).




De cette exposition sont restés la Biosphère, le pavillon de la France et du Québec.
La Biosphère est actuellement utilisée pour le contrôle de la qualité de l'eau. Le pavillon a été transformé en Casino.

Sur l'île Notre Dame, un bassin olympique traverse toute l'île pour le plus grand plaisir des avirons et un grand circuit de Formule 1 en fait le tour. La course de Formule 1 n'ayant lieu qu'une fois par an en juin, le circuit est emprunté par de nombreux cyclistes et patineurs. Au milieu du circuit, un lac sur lequel s'avance le Casino de Montréal tel un navire de croisière. De l'autre côté du lac, une petite plage habitée par les oiseaux et les marmottes en cette période de l'année. Le long du lac entre la plage et le Casino, un petit parc, les Floralies, concentre de nombreuses essences de végétaux.

L'air de rien
Marmotte dans le parc


Deux ponts permettent de rejoindre l'île Ste Hélène. Au milieu de cette deuxième île la Biosphère s'élève comme une bulle métallique. Dans cette sphère constituée de milliers d'hexagones, une plateforme offre une vue panoramique de la ville. Au nord de la Biosphère, une ancienne tour domine une aire de jeux pour enfants. Plus au nord, une plateforme en bois permet d'apprécier un magnifique panoramique sur la ville.

Pont Jacques Cartier
Pont Jacques Cartier


panoramique de Montréal
Panoramique de Montréal