vendredi 18 avril 2008

Le marché Jean Talon, le quartier italien et le Gainzbar

Un petit tour au marché Jean Talon, le plus grand de Montréal, pour acheter quelques fruits et légumes avant de rejoindre Léo. Le marché n'est pas encore complètement ouvert, toute la partie extérieure est sous la neige. Mais sous la halle, il y a déjà quelques primeurs (fruiteries) sympas. La plupart des étalages regorgent de pommes rouges et jaunes du Canada, quelques oranges de Floride, tomates, asperges du Québec, brocolis, courgettes, artichauts, mangues, ananas du Costa Rica... Les prix sont à la livre ou au panier. Pour 20$, j'ai ce qu'il faut pour une semaine.
Autour de la halle, quelques boutiques vendent du fromage québécois, des épices, des glaces (la crémerie vend uniquement des glaces), des tires sur la neige, des poissons et fruits de mer canadiens (crabe des neiges), charcuteries et viandes.

De retour sur la plaza Saint Hubert, on parcourt rapidement les boutiques qui restent ouvertes le vendredi soir jusqu'à 21h. De chaque côté de la rue, les vitrines sont remplies de robes aux couleurs criardes, couvertes de paillettes, diamants et autres pierreries.
A la terrasse du Gainzbar, une place se libère à notre arrivée. Malgré l'heure, il fait encore très doux et la rue Saint Hubert est peu bruyante à cette heure. Le Gainzbar a ouvert depuis peu. Il est tenu par le propriétaire du petit Medley qui se trouve de l'autre côté de la rue. Le Gainzbar est plus calme avec une ambiance feutrée, des tentures rouges foncés, un piano en bois sombre, des coussins de velours, un billard dans le fond de la salle, des bougies et des lampes aux lumières tamisées.


Le marché se trouve dans le quartier italien : la petite Italie. Sur Saint Denis, on peut voir les portes de ce quartier comme dans le quartier chinois. Rue Dante se trouve l'église Notre Dame de la Défense. A tous les coins de rue, de délicieuses odeurs sortent des pizzerias, des boulangeries italiennes.
De retour sur la plaza Saint Hubert, on parcourt rapidement les boutiques qui restent ouvertes le vendredi soir jusqu'à 21h. De chaque côté de la rue, les vitrines sont remplies de robes aux couleurs criardes, couvertes de paillettes, diamants et autres pierreries.

Vue générale
Le Gainzbar


A la terrasse du Gainzbar, une place se libère à notre arrivée. Malgré l'heure, il fait encore très doux et la rue Saint Hubert est peu bruyante à présent. Le Gainzbar a ouvert depuis peu. Il est tenu par le propriétaire du petit Medley qui se trouve de l'autre côté de la rue. Le Gainzbar est plus calme avec une ambiance feutrée, des tentures rouges foncés, un piano en bois sombre, des coussins de velours, un billard dans le fond de la salle, des bougies et des lampes aux lumières tamisées.

A la carte, en dehors des boissons habituelles, le Gainzbar propose de nombreuses bières du Québec, de la vodka canneberges, des shooters (dont un menthe calva très léger et frais)... Pour se restaurer, l'assiette de charcuterie ou de fromages... sera à tester la prochaine fois ! Pour des plats cuisinés, le petit Medley a une carte plus complète. Toute les préparations culinaires sont faites dans la cuisine du petit Medley. L'étage du petit Medley est loué par des groupes de musique ou des particuliers. Ce soir, c'est un concert de hard. L'ambiance est plus jeune, animée et bruyante. La salle du bas est comble, de même que l'étage sans être étouffant.

Une bonne expérience à renouveler et à conseiller.
Enregistrer un commentaire