samedi 5 avril 2008

Quel quartier choisir ?

080405_02
Première visite d'appart dans le quartier Outremont
Je suis pas franchement convaincue par le côté agréable et pratique du quartier : pas de boutiques, pas de restos, pas de pubs... ou très peu ! Par contre, c'est très calme avec une population à dominante juive. Pour une fois, je n'avais pas la sensation d'être regardée avec insistance, mais plutôt totalement éludée, évitée du regard !

Métro Jean Talon
Deuxième visite, la propriétaire n'est pas là... par contre, le quartier est vraiment très accueillant. Beaucoup plus animée que le premier avec des boutiques de tissus, de vidéos bollywoodiennes et de produits à 1$ d'un côté de l'avenue Jean Talon et une rue très commerçante sous des arcades de verre de l'autre côté de l'avenue.

J'adore, mais l'appart ne se libère que début mai ! Je reviendrais lundi pour la visite.

En attendant, direction le quartier italien pour suivre un nouveau circuit proposé par guide officiel du tourisme.


Le quartier italien
Le nom vient de la population vivant dans ce quartier et non du style des maisons : victoriennes pour changer ! Le circuit passe par de nombreuses petites rues résidentielles constituées de maisons sur deux étages : rouges, blanches, noires, bleues avec des escaliers droits ou en colimaçon.

Une pâtisserie typiquement italienne (des pièces montées recouvertes de pâte d'amande blanche) fait face à l'église Madonna della defesa (Notre Dame de la défense). L'église date de 1919 et a été nommé ainsi pour commémorer un miracle survenu en Italie auparavant.

Au détour d'une rue, le circuit débouche sur un marché : le marché Jean Talon reconnut pour la fraicheur de ses produits et la qualité de son sirop d'érable. Je ne peux résister à l'envie d'essayer les tires sur la neige : un trait de sirop dans de la neige enroulée autour d'un bâton. Un délice : ça colle et file et je comprends bien vite l'expression québécoise "se sucrer le bec"

15km à pied, ça use...
Retour à pied par le boulevard St Laurent et la rue St Denis. Je prends enfin conscience de l'immensité de Montréal ! Mes pieds aussi : il parait que l'on sait que le printemps arrive au son de la neige fondue dans ses bottes ! Quel bonheur !

Très bonne soirée dans les pubs de la rue Crescent avec quelques français de l'auberge de jeunesse.
Enregistrer un commentaire